Jean Amiel


 

Très tôt j’ai eu un plaisir, et qui ne m’a plus quitté, celui de faire….
De faire avec mes mains des choses porteuses de sens et de vie.
Terre, métal, bois ou autres matières, ces éléments qu’il faut organiser, agencer, construire, assembler, prennent ainsi forme et vie.
La sculpture est pour moi dans cette découverte, dans cette transformation des éléments ; cette existence de la matière par la relation intime des formes et leurs ordonnances.
La découverte de la sculpture, cet art auréolé de passions silencieuses, n’a qu’un seul don : l’aimer assez pour la désirer et ainsi, persévérer.
Et c’est là que je vis mes bonheurs.


Retour aux oeuvres de Jean Amiel